Michel Bussi

Michel Bussi

L’auteur

Michel Bussi naît le 29 avril 1965, à Louviers, en Normandie. Tout petit, il dévore les romans de la Bibliothèque rose puis verte, en suivant les aventures du Club des cinq ou d’Alice, jeune détective. Des enquêtes qui vont inspirer notre futur auteur ? Étudiant à l’Université, Michel choisit la géographie ; il est aujourd’hui un éminent spécialiste de la géographie électorale, sollicité par de nombreux médias.

Parallèlement à son métier de professeur de l’université de Rouen et de directeur d’un laboratoire du CNRS, Michel trouve le temps d’écrire des histoires. Il publie aux éditions des Falaises : Code Lupin (2006) dont une édition illustrée est parue en juin 2018, Omaha Crimes (le premier roman qu’il ait écrit réédité en 2014 aux Presses de la Cité sous le titre Gravé dans le sable) puis Mourir sur Seine(2008) qui vient d’être adapté en bande dessinée. Et Sang famille (2009) réédité aux Presses de la Cité en 2018.

Michel Bussi entre aux Presses de la Cité en 2011 avec Nymphéas noirs. Il signe là son premier succès national. Avec tout ce qui fera sa marque, sa signature, son originalité : le twist final, imprévisible, et l’équilibre parfait entre style, intrigue, émotion, rythme… Nymphéas noirs devient le roman policier français le plus primé en 2011 et est adapté en BD (Dupuis, 2019). Ce roman inaugure une série de best-sellers qui s’inscrivent dans cette culture populaire que revendique l’auteur, nourri de BD, chansons, romans, films. 

Code Lupin

( 2006 )

Code Lupin

L’aiguille creuse d’Etretat, les tours blanches de l’abbaye de Jumièges, le vieux phare de Tancarville, le tombeau de Rollon sous les ruines de Thibermesnil, la valleuse déserte de Parfonval, les îles englouties de la Seine, les marées d’équinoxe de la Barr-y-a…
Autant de lieux mystérieux dont les énigmes sont percées par Arsène Lupin, dans de fascinantes chasses aux trésors, au cœur du triangle d’or, le fameux triangle cauchois, imaginé par Maurice Leblanc.
Imaginé ? 
Est-ce si sûr ?
Et si les aventures d’Arsène Lupin dissimulaient un code ? Un sens secret ? La clé d’un trésor normand, bien réel celui-là ? Le célèbre professeur Roland Bergton en est convaincu. Il dispose d’une journée pour percer l’énigme, avec pour seuls indices une pièce d’or trouvée sous les falaises, une nouvelle inachevée de Maurice Leblanc… et l’aide d’une jeune étudiante en histoire, aussi brillante que séduisante. 

Sang Famille

(2009)

 Sang famille

À bientôt 16 ans, Colin est un orphelin auquel il manque des pans entiers de son histoire. En retournant sur Mornesey, l’île qui l’a vu naître, l’adolescent compte bien combler cette mémoire amputée. C’est ici, entre le phare des Enchaînés et les ruines de l’abbaye Saint-Antoine, qu’il va croiser la silhouette qui bousculera toutes ces certitudes – figure familière et inconnue. Ce fantôme serait-il son père ? Lui aurait-on menti toute sa vie ? Car les secrets pullulent sur cette île de brigands. Des secrets pour lesquels on tue. Et Colin semble être au cœur de chacun d’entre eux. Un sans-famille au sang maudit…

« Ce roman en huis clos fonctionne comme la clé des songes de l’univers de Bussi. » Le Point

« Une intrigue palpitante et implacable. » La Voix du Nord

Nymphéas noirs

( 2011 )


Nymphéas noirs

Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. Elles possédaient pourtant un point commun, un secret en quelque sorte : toutes les trois rêvaient de fuir…

Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au cœur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps. Un étonnant roman policier dont chaque personnage est une énigme.

Pourquoi j’ai aimé Nymphéas noirs

L’histoire est agréable à lire, on suit avec émotion Fanette, Stéphanie et la vieille femme, narratrice. Chacune a ses charmes. On découvre avec intérêt le peintre Claude Monet, les nymphéas et le village de Giverny. En ce qui concerne les crimes, on patauge autant que la police. Au moment du dénouement, j’ai eu un peu de mal à avaler la pilule. Quoi, je me suis laissé berner pendant 400 pages ? Une fois le subterfuge de Bussi accepté, je me dis que cette lecture était une bonne expérience que je ne regrette pas du tout.

Un avion sans elle

(2012)

Un avion sans elle

Dans quatorze minutes, Lyse-Rose aurait dix-huit ans, officiellement du moins… Qui était-elle ? Il n’avait toujours aucune certitude. Une chance sur deux, comme au premier jour.   
Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapé d’un crash d’avion, un bébé de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias, ont baptisée Libellule.
Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante, jusqu’à ce que les masques tombent.
Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ?
Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il les acteurs de ce drame ?


Ne lâche pas ma Main

( 2013)

Ne lâche pas ma main

Une dispute… Tout cela lui paraît si futile aujourd’hui… C’était avant le point de non-retour. Martial écrase le mégot contre la fenêtre. Il a tellement pris l’habitude de mentir. À Aloé, dans une autre vie. À Liane cette semaine. Aux flics depuis trois jours. À sa fille maintenant. Se cacher. Mentir. Fuir. Tuer. Un couple amoureux dans les eaux turquoise de l’île de La Réunion. Farniente, palmiers, soleil.
Un cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne au cauchemar.
Quand Liane disparaît de l’hôtel, son mari, Martial Bellion, devient le suspect n° 1. D’autant qu’il prend la fuite avec leur fille de six ans.
Barrages, hélicoptères… la course-poursuite est lancée au cœur de la population la plus métissée de la planète.
Et si cette chasse à l’homme, ponctuée de cadavres, dissimulait la plus redoutable des manipulations ?

Un thriller qui cogne comme un verre de punch.
A déguster vite, fort et frais.

N’oublier jamais

(2014)

N'oublier jamais

Vous croisez au bord d’une falaise une jolie fille ?
Ne lui tendez pas la main !
On pourrait croire que vous l’avez poussée.

Il réalisa un bref instant qu’il venait de croiser la plus belle fille qu’il ait jamais vue. Et qu’il venait de lui sauver la vie.
Cela suffit à le déconcentrer, une infime seconde.
Soudain, la fille tira sur l’écharpe. Jamal s’attendait à toutes les réactions sauf à celle-ci. Un mouvement sec, rapide.
L’écharpe lui glissa des mains.
La suite dura moins d’une seconde.
Le regard de la fille se planta en lui, indélébile, celui d’une fille à la fenêtre d’un train qui part. Celui de la fatalité.
— Nooon ! hurla Jamal.
La dernière chose qu’il vit fut l’écharpe de cachemire rouge flotter entre les doigts de la fille. L’instant d’après, elle bascula dans le vide.

La vie de Jamal aussi, mais cela, il ne le savait pas encore.

Maman a tort

(2015)

Maman a tort

J’ai plusieurs mamans. C’est un peu compliqué pour moi. Surtout qu’elles ne s’aiment pas vraiment. Il y en a même une qui va mourir.
Peut-être que c’est un peu ma faute ?
Peut-être que tout est arrivé à cause de moi.
Parce que je ne me rappelle pas laquelle est la vraie. Mardi 2 novembre 2015. Lorsque Vasile, psychologue scolaire, se rend au commissariat du Havre pour rencontrer la commandante Marianne Augresse, il sait qu’il doit se montrer convaincant. Très convaincant. Si cette fichue affaire du spectaculaire casse de Deauville, avec ses principaux suspects en cavale et son butin introuvable, ne traînait pas autant, Marianne ne l’aurait peut-être pas écouté. Car ce qu’il raconte est invraisemblable : Malone, trois ans et demi, affirme que sa mère n’est pas sa vraie mère.
Sa mémoire, comme celle de tout enfant, est fragile, elle ne tient qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche…
Vasile le croit pourtant. Et pressent le danger.
Jeudi 4 novembre 2015, tout bascule.
Le compte à rebours a commencé.

Qui est Malone ?

Le Temps est assassin

(2016)

Le temps est assassin

Été 1989. La Corse, presqu’île de la Revellata, entre mer et montagne. Sur cette route de corniche, au-dessus d’un ravin de vingt mètres, une voiture roule trop vite et bascule dans le vide. Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère n’ont pas eu la même chance.
Été 2016. Clotilde revient pour la première fois sur les lieux du drame, accompagnée de son mari et de sa fille adolescente. Elle veut profiter de ces vacances pour exorciser le passé. C’est au camping dans lequel elle a vécu son dernier été avec ses parents que l’attend une lettre… de sa mère. Vivante ?

« Magnifique, tout simplement. » Femme actuelle

« Une bombe. » Le Parisien

On la trouvait plutôt jolie

(2018)

On la trouvait plutôt jolie

— Qu’est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie. Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie.
— Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l’essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir est que l’un d’eux, l’un d’eux peut-être, échappe au sortilège.
Elle ferma les yeux. Il demanda encore :
— Qui l’a lancé, ce sortilège ?
— Vous. Moi. La terre entière. Personne n’est innocent dans cette affaire. »
Du désert sahélien à la jungle urbaine marseillaise, une enquête bouleversante en quatre jours et trois nuits…

« Un roman humaniste. Des indices et des mystères jusqu’au twist final, sa signature, un jeu de bluff dont la résolution rend dingue. » Le Point

« Tempo d’enfer sur une mélodie obsédante. » Sud Ouest

J’ai dû rêver trop fort

(2019)

J'ai dû rêver trop fort

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais. Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J’ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort.

Tout ce qui est sur terre doit périr

(2019 – Précédemment paru sous le titre La Dernière Licorne, sous le pseudonyme de Tobby Rolland)

Un thriller ambitieux au rythme effréné. Une intrigue historique diaboliquement séduisante qui embarque le lecteur dans une course folle, de Bordeaux à Erevan en passant par le Vatican et Hong Kong, à la poursuite d’un secret qui n’est rien de moins que celui de l’humanité tout entière.
Tout ce qui est sur Terre doit périr a précédemment paru sous le titre La Dernière Licorne, sous le pseudonyme de Tobby Rolland.
 Une masse sombre, inexpliquée, prise dans les glaces millénaires du mont Ararat.
Un livre interdit, gardé sous clé dans l’enfer du Vatican.
Un animal de bois, énigmatique, portant au front une corne unique.
Les indices sont là, éparpillés. Un gigantesque puzzle à reconstituer pour remonter à l’origine de toutes les religions du monde.
De Bordeaux à Hong Kong, en passant par l’Arménie, Zak Ikabi n’a qu’une obsession : en réunir toutes les pièces. Et trouver ainsi l’arche de Noé.
Embarquée malgré elle dans sa quête, la glaciologue Cécile Serval, aussi érudite que volcanique, se voit bientôt confrontée à un véritable déluge de questions. Et de balles de kalachnikovs…
Car pour garder ce secret, certains sont prêts à tous les sacrifices….

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*