Nicolas Beuglet

Nicolas Beuglet

L’auteur

Nicolas Beuglet est né en 1974 en France. Il a été journaliste, scénariste, animateur pour la télévision. Il a publié un premier roman, “Le premier crâne”, en 2011 sous le pseudonyme de Nicolas Sker.   

Aujourd’hui, il se consacre uniquement à l’écriture de romans sous son véritable nom.Avec Le cri, publié en aux Éditions XO, son deuxième roman donc, il livre un thriller qu’on peut qualifier de nordique car l’auteur montre un certain goût pour la Norvège, pays dans lequel il situe son intrigue et crée le personnage de Sarah Geringën, inspectrice de police.

Encouragé par les critiques et deux récompenses: le “Prix du Polar des Petits Mots des Libraires” et le “Prix du Roman populaire”, il récidive en 2018, avec un nouveau thriller, Complot, aux Éditions XO, dans lequel on retrouve son héroïne.

Le cri

( 2016 )

À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…

« Nicolas Beuglet a branché sa plume sur du 20 000 volts : les chapitres se déroulent comme autant de scènes électrisantes au rythme infernal. » Marie Rogatien – Le Figaro Magazine

« Un polar qu’on ne peut pas lâcher avant de l’avoir fini tellement c’est passionnant. » Marina Carrère d’Encausse – France 5

Cet ouvrage a reçu le prix Polar des Petits Mots des Libraires, le prix du Roman Populaire, le prix des Nouvelles Voix du polar et le prix Polar en Nivernais

Complot

(2018)

Complot

Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps nu et martyrisé d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux. Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre.
Qui en voulait à la chef du gouvernement? Que cachait-elle sur cette île, dans un sanctuaire en béton enfoui au pied du phare? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées…
De la Norvège à la vieille cité de Byblos, et jusqu’au cœur même du Vatican, c’est l’odeur d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas. Et dans cette lutte à mort, Sarah va devoir faire face à ses peurs les plus profondes. A ses vérités les plus enfouies…

L’île du Diable

( 2019 )

L'île du Diable

Le corps recouvert d’une étrange poudre blanche…
Des extrémités gangrenées…
Un visage figé dans un rictus de douleur…

En observant le cadavre de son père, Sarah Geringën est saisie d’épouvante. Et quand le médecin légiste lui tend la clé retrouvée au fond de son estomac, l’effroi la paralyse.
Et si son père n’était pas l’homme qu’il prétendait être ?
Des forêts obscures de Norvège aux plaines glaciales de Sibérie, l’ex-inspectrice des forces spéciales s’apprête à affronter un secret de famille terrifiant.
Que découvrira-t-elle dans ce vieux manoir perdu dans les bois ? Osera-t-elle se rendre jusqu’à l’île du Diable ?

Après Le cri et Complot, Nicolas Beuglet nous livre un thriller glaçant,  exhumant des profondeurs de l’histoire un événement aussi effrayant que méconnu. Il nous confronte à une question vertigineuse : quelle part de nos ancêtres vit en nous, pour le meilleur et pour le pire ?

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*