La Mémoire Violée [Europe 2058]

Disponible sur BoD et Amazon

Le résultat de près d'une année d'efforts et de plaisir a porté ses fruits. Mon premier roman, La Mémoire Violée [Europe - 2058] est sorti à temps pour cette rentrée littéraire ! L'important, à présent, c'est votre jugement, traduit par le nombre de ventes et les avis de mes lecteurs. Alors, je compte sur vous pour découvrir cette romance à suspense qui se déroule dans notre futur !

Le Pitch

Suite à la vague d'attentats des années 2030 à 32, les autorités européennes ont pris diverses mesures pour prévenir les actes de terrorisme. Un bracelet-manchette connecté dont le port est obligatoire géolocalise tous les adultes en temps réel. Un nombre astronomique de caméras collectent des tonnes d'images. Des robots-flics patrouillent dans les rues, aidés par des drones. L'internet est contrôlé par le gouvernement. Les milliards de données recueillies sont analysées par une Intelligence Artificielle qui alerte le centre de crise de la police dès qu'un suspect est détecté. De plus en plus de jeunes rejettent cette société hyper-fliquée. Rêvant de liberté, ils décident de vivre en marge, dans des squats. Certains d'entre eux passent à l'action : ils se révoltent. Pour combattre ces rebelles, la police dispose d'une arme redoutable : l'infiltration.

Lucas

C’est là que j’interviens. Mon nom est Gay. Lucas Gay. Et non, je ne suis pas Gay, même pas drôle. À deux lettres près, mon prénom désigne ma profession : Judas. Je tente, par tous les moyens, de m’attirer la sympathie de jeunes un peu rebelles. Quand ils sont en confiance, ils se dévoilent. C’est alors, que je les trahis. Le commissaire Fosty a fait de moi un monstre. Comme je ne supportais plus de vivre avec ma conscience, je me suis suicidé. Enfin, j’ai essayé… On ne se suicide plus en 2058 !

Fosty

Quand j’ai vu Lucas pour la première fois, j’ai su qu’il était fait pour ce job. Bien qu’il pense le contraire, sa dernière mission a été un succès. Des centaines de gens sont morts, mais c’était nécessaire pour la survie de l’Europe, de ses valeurs démocratiques. Lucas doit comprendre qu’on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs. Il s’est jeté dans le vide, mais on l’a sauvé. On va reprogrammer son cortex pour soustraire de sa mémoire les souvenirs traumatisants responsable de son mal de vivre. Quand il se réveillera, il aura aussi oublié sa fiancée, Alexia. C’est pour son bien. Mais chut ! Il ne faudrait pas qu’il l’apprenne…

Chroniqueurs

Amis blogueurs, si vous souhaitez chroniquer mon livre, n'hésitez pas à me contacter. Je vous enverrai un exemplaire numérique de mon roman dès qu'il sera prêt, vers la mi-juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *